L’hypnothérapie

pour augmenter la qualité du sommeil 

Les différentes causes de l’insomnie

 

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles les gens peuvent souffrir d’insomnie. Les causes peuvent être psychologiques, médicales ou liées à la chimie de votre corps.

Par exemple, le stress, l’anxiété et le désespoir causent tous des difficultés pour s’endormir. Les conditions médicales comme les maladies cardiaques, le diabète, l’asthme ou des troubles du sommeil peuvent également être une source. Enfin, les troubles de l’humeur tel que la dépression ou l’anxiété peuvent avoir un impact sur la qualité de votre sommeil.

Le sommeil est un processus physiologique très complexe, qui comprend le rythme circadien, la respiration, et le rythme de l’activité cérébrale, qui sont tous contrôlés par des hormones et des neurotransmetteurs.

 

 

Retrouvez

un sommeil réparateur

Plusieurs études ont démontrées l’efficacité de l’hypnothérapie pour améliorer la qualité du sommeil.  Grâce à des techniques de visualisation faisant appel à l’imaginaire, l’hypnothérapeute peut vous faire voyager dans un lieu apaisant, vous enseigner des techniques d’auto-hypnose, vous faire imaginer dans une salle de contrôle où l’on peut appuyer sur le bouton «sommeil», ou bien en train de se coucher et de tomber de sommeil, etc. Selon certaines études, dans le mois qui suivait la dernière séance d’apprentissage de l’auto-hypnose, 90 % des personnes souffrant d’insomnie et ayant eu recours à l’hypnose ont vu diminuer le temps nécessaire pour s’endormir.  Le sommeil est l’un des éléments fondamentaux pour l’être humain. Si vous ne dormez pas suffisamment, vous pouvez éprouver fatigue, maux de tête, irritabilité, et une perte d’énergie. Vous pouvez même être plus susceptible de présenter des problèmes de santé.   

Sous hypnose, notre cerveau passe en mode relaxation, un état qui se rapproche de la phase du sommeil léger sans entrer dans cette dernière.  Cet état est totalement naturel et se produit même plusieurs fois par jour à notre insu…exactement comme quand nos pensées vagabondent alors que nous sommes en train d’effectuer une tâche…restant conscient de ce que nous faisons pendant que nos pensées se promènent ailleurs.  C’est un état qui s’apparente au fait d’être dans la lune.  Les ondes cérébrales diminuent entre 7 et 14 hertz/cycle. Ces ondes alpha se manifestent aussi lorsqu’une personne est en état d’hypnose ou d’autohypnose, 

C’est un état qui permet  une meilleure mémoire, une meilleure concentration, une sensation de calme,  une meilleure gestion du stress, de l’anxiété et des émotions. Induit par l’hypnose et l’auto-hypnose, il permet à l’inconscient de se reprogrammer par des suggestions positives déjà acceptées d’emblées par le client. C’est aussi un état que l’on appel ECM, soit état de conscience modifié.  Les même ondes alpha sont également observables lors de séances de méditation.  C’est aussi un état ou l’intuition, la relaxation et les facultés d’apprentissage sont accrus.  

Pour cette même raison, il devient plus facile pour le subconscient d’enregistrer de nouvelles programmations tel que mieux dormir.  Ce qu’il faut savoir par contre, c’est que toute programmation suggérée par le thérapeute qui va à l’encontre des désirs et des valeurs du client, le feront automatiquement sortir de l’état de transe hypnotique.  Il faut que les suggestions soient acceptées d’emblées par le client pour qu’elles fonctionnent. De là la nécessité d’une bonne anamnèse avant de commencer les séances

comprendre les

cycles de sommeil

Les cycles de sommeil sont composés chez la plupart des gens de 3 à 5 périodes de 90 minutes.  Ces derniers sont répartis en 5 phases distinctes.   Les quatre premières phases correspondent au sommeil à ondes lentes.  La dernière phase, soit la cinquième, correspond au sommeil paradoxal.  Pendant cette période, le  rêve et on peut enregistrer une mesure électrique élevée.  L’alternance veille-sommeil correspond au cycle circadien,  c’est-à-dire à l’un des cycles métaboliques fondamentaux chez l’être humain.  En moyenne une période de sommeil régénératrice représente entre 7 à 8h, et chez certains individus, jusqu’à 10h.  Les scientifiques s’accordent généralement pour recommander de dormir 8 heures par jour.  On parle de cycle ultradien pour décrire l’alternance entre le sommeil lent et le sommeil paradoxal.

 la 1re phase du sommeil est l’endormissement

Elle se caractérise par une réduction de la vigilance ainsi que des tensions musculaires et de la fréquence cardiaque.  La période  d’endormissement normale est généralement inférieure à 20 minutes.  Au-delà de cette période on considère que la personne vie une période d’insomnie

la 2e phase,  le sommeil léger

  • Elle constitue environ 50 % du temps du sommeil total. L’individu  est encore très sensible stimuli extérieurs.  Le rythme cerabral passe alors en mode thêta qui émet une fréquence de 4 à 8 hertz/cycle.

La phase 3 se caractérise par un sommeil profond

Elle est constituée d’une activité électrique et d’ondes delta très lente.   Les signes vitaux fonctionne au ralenti tout en redevenant régulier.  Une activité musculaire et des mouvements oculaires très discrets peuvent être perçus.  Le rythme cerebral passe en mode delta, c’est-à-dire des émissions d’ondes inférieures à 4 hertz/cycle

 La phase 4 , phase de sommeil très profond

c’est pendant cette phase que peuvent se produire parfois des terreurs nocturnes ou du somnambulisme,  cette phase est importante surtout chez les enfants car c’est pendant cette période quand a lieu la division cellulaire,  la production de l’hormone de croissance.  Le sommeil profond occupe environs 100 minutes au cours d’une nuit moyenne.  On dit que c’est la phase la plus importante du sommeil et c’est aussi celle qui a tendance à diminuer avec l’âge au profit de la phase 2

la phase 5 le sommeil paradoxal

c’est une phase qui dure environ de 15 à 20 minutes et qui occupe entre 20 et 25 % total de sommeil.  L’activité nerveuse se rapproche de l’éveil. La respiration est régulière et le rythme cardiaque accélère ou ralenti.  Cette phase se répète tous les 90 minutes et sa durée s’allonge avec la succession des cycles.  C’est une phrase qui peut être propice aux rêves bien que ces derniers puissent également survenir pendant le sommeil lent et la période d’endormissement. 

 

Pendant la nuit de sommeil,  les périodes de sommeil paradoxal s’allonge de plus en plus et à l’inverse, les phase de sommeil lent raccourcissent,  puis disparaissent.  Chacun des cycles est entrecoupée par une phase de sommeil intermédiaire brèves avec des micro-réveils débouchant sur un nouveau cycle.

 

Au réveil complet, le sommeil aura été régénérateur si les cycles se sont succédés harmonieusement.   Lorsque les différentes phases ont été abruptement interrompues par des périodes de réveil,  le sujet devra repasser par chacune des phases 1 2 3 + 4 à chaque fois pour atteindre la phase 5.   On considère donc que le sommeil de mauvaise qualité est responsable des excès de somnolence diurne.

.

un petit truc pour se sentir ressourcé

Faites une sieste éclair

Un petit truc pour avoir plus d’énergie consiste à faire une sieste éclair.  Elle apporte de l’énergie et augmente la capacité de travail,  de concentration et d’efficacité.  Mais il faut éviter que la personne entre dans la phase de sommeil sinon elle sortira de sa sieste avec l’effet inverse;  c’est-à-dire avec une sensation de fatigue et de désorientation.  Une sieste éclair dure entre 10 à 30 minutes.  Elle peut-être un un complément au sommeil, particulièrement en cas de d’accumulation de déficit de sommeil.  Généralement il a été prouvé que les siestes éclaires sont bénéfiques entre 14 h et 16 h.  Il faut la pratiquer dans un endroit calme.  Elle ne doit pas dépasser 15 minutes.  On doit être installé confortablement,  loin de tout les bruits et de préférence avec un bandeau sur les yeux et une couverture.  On prétend même qu’elle peut nous faire  gagner du temps et réduire le temps de sommeil la nuit jusqu’à 1 à 2 h