Pour une meilleure posture

Exemples

d’exercices

d’étirements et

de renforcements

Section en construction, merci de votre compréhension

Pourquoi étirer ou renforcer un groupe de muscles?

Saviez-vous que la majorité des gens ont des défauts de posture? Ces déséquilibres sont souvent liés aux stress, à des gestes répétitifs ou à une installation d’un poste de travail qui n’est pas en conformité avec des règles élémentaires d’ergonomie.

Les conséquences de ces conditions répétitives à travers le temps entrainent des déséquilibres raccourcissant les fibres de certains muscles (muscles hypertoniques, c’est-à-dire ceux qui tirent sur la chaine musculaire)  et par effet d’enchainement, mettant en tension constante ceux étirés en les affaiblissant (muscles hypotoniques).

Lire la suite

Un mouvement est toujours accompagné d’un groupe de muscles.  Les muscles agonistes sont les muscles nécessaires pour engendré le mouvement et les muscles antagonistes sont ceux qui suivent le mouvement et lui apporte un support.  L’un ne va pas sans l’autre.

Hors les muscles sont reliés à des tendons, qui eux sont reliés à l’ossature.  Un muscle contracté peut avoir assez d’influence pour causer des douleurs qui peuvent devenir chroniques, en plus de tirer sur l’ossature et les tendons sur lesquels ils sont rattachés, et avec le temps, causer des frictions et même des déviations, ce qui risque d’engendrer une usure prématurée de certains os ou ligaments, en plus d’une faiblesse au niveau de certains muscles qui eux, sont toujours mis sous tension (causant inconforts musculaires, douleurs chroniques, perte d’amplitude de mouvements, perte de force, etc…

La bonne nouvelle est que, dans la majorité des cas, s’il ne s’agit pas de défauts de posture issue d’une maladie, les défauts de posture causés par des gestes répétitifs ou une mauvaise installation d’un poste de travail peuvent souvent se corriger.  Mais cela ne se fera pas comme par enchantement.  Bien entendu, des séances de kinésithérapie et même d’orthothérapie sont là pour vous aider.  Par contre, vous devrez vous impliquer, afin d’éviter les récidives, en entamant un programme d’exercice destiné à étirer les muscles hypertoniques et renforcir les muscles hypotoniques. Hé oui! Les résultats dépenderont aussi beaucoup de votre implication…

Premièrement il faudra prendre conscience de l’environnement physique et matériel inapproprié qui cause ces gestes répétitifs et apporter les correctifs nécessaires dans votre environnement immédiat.  Il est inutile d’entamer un programme d’exercice afin de rééquilibrer votre posture si à la source, vous ne réglez les détails de votre environnement physiques.

Deuxièmement  il faudra analyser vos défauts de posture et les déséquilibres engendrés par ces geste répétitifs et cibler les muscles hypotoniques et hypertoniques afin d’apporter des correctifs en faisant des exercices d’étirement et de renforcement.

Le principe est somme tout assez simple, en général, pour retrouver un équilibre postural, il faut étirer les muscles hypertoniques (ceux qui tirent sur la chaine) et renforcir les muscles hypotoniques (ceux constamment étirés et donc affaiblis).

Par exemple, une personne qui a la tête constamment tournée vers la droite même en position de repos, verra la musculature de son cou constamment étiré du côté gauche, Le côté hypotonique (celui qu’on devra renforcir) est alors le gauche qui est affaibli et incapable de tenir tête au côté droit et affaibli parce que toujours en tension.  En contrepartie, il faudra étirer les muscles du cou du côté droit (hypertoniques) afin de les aider à se détendre, car c’est eux qui tirent sur la chaine musculaire.  Vous trouverez pour chaque partie du corps, en cliquant sur les images au bas de cette page, un tableau vous montrant les muscles sollicités lors des différents  mouvements ainsi que des exemples d’exercice pour cibler les differents groupes de muscles en étirement ou en renforcement.

L’orthothérapeute a reçu la formation afin de déceler les déséquilibres posturaux.  Il est capable, après une étude posturale, de cibler les muscles en cause et d’identifier ceux qui sont hypotoniques et ceux qui sont hypertoniques.  Il est donc judicieux, lors d’inconforts musculaires de commencer par une analyse posturale; car il se peut que la problématique ne provienne pas du tout de l’endroit où vous ressentez le malaise, mais bien d’un endroit plus bas ou ailleurs, dans la chaine musculaire à laquelle vous n’auriez pas pensé.  Il établira un plan de traitement en conséquence et effectuera des mobilisations ciblées, pour étirer ou détente ces groupes de muscles.  Vous aurez tout de même la responsabilité de poursuivre le travail à la maison, si non, vous ne sentirez qu’un soulagement temporaire et n’obtiendrez pas un résultat optimal lors de vos séances en kinésithérapie et en orthothérapie.

 

Le corps étant soumis à ces tensions quotidienne, cherchera toujours à maintenir son équilibre dans l’espace et adoptera des positions antalgiques afin de s’adapter à ces déséquilibres.  Aussi, à titre d’exemple possible, lors d’une chute sur un genou, la jambe non affectée prendra un surplus de charge qu’elle n’est normalement pas habituée de prendre quotidiennement, la charge étant normalement répartie de manière équitable entre les deux côtés; ce afin de permettre à celle blessée de trouver un certain confort pour limiter la douleur et lui permettre une régénération.

Ce transfert de poids répétés sur l’autre jambe, pendant un temps plus ou moins prolongé, pourra éventuellement causer des problèmes de désaxement au niveau des hanches et par ricochet, remonter toute la chaine musculaire, et causer des déséquilibre au niveau du dos, du cou, des épaules et  même jusqu’aux extrémités des membres supérieurs!

 

Pour la même raison, voilà pourquoi, lors de problèmes  posturaux, il est important d’étirer les muscles hypertoniques et renforcer les muscles hypotoniques.

 

Toutefois, Il est toujours préférable de consulter votre médecin avant de commencer à faire des exercices, pour s’assurer que votre condition physique le permet et n’engendrera pas d’autres problématiques, surtout après un traumatisme causé par un accident.

 

Le cou

Muscles et exemples d’exercices

Les épaules

Muscles et exemples d’exercices

Coude et poignets

Muscles et exemples d’exercices

Le dos

Muscles et exemples d’exercices

Abdomen

Muscles et exemples d’exercices

Lombaire

Muscles et exemples d’exercices

Hanches

Muscles et exemples d’exercices

Jambes

Muscles et exemples d’exercices

Genou et cheville

Muscles et exemples d’exercices

Vous pouvez prendre rendez-vous par messagerie texte

Cellulaire

(514) 699 1551

Votre bien-être est notre priorité